Hésingue au fil de l'Histoire








En hiver 1632, la guerre de trente ans gagnait la Haute Alsace avec l'arrivée des troupes suédoises. Elle s'intensifia rapidement avec la révolte des paysans de Landser et Ferrette, et pour Hésingue commença une longue période de misère.
Les paysans sundgauviens en révolte contre l'oppression suédoise avancèrent sur Blotzheim après avoir causé de gros dommages à Ferrette. Pour combattre cette révolte, le colonel Sébastien de Harpf qui avait son quartier général à Landser, marcha sur Hésingue où il fixa sa résidence.
Une terrible bataille qui opposa les paysans mal armés aux soldats suédois fit de 800 à 1000 morts et plusieurs centaines d'hommes furent captivés par les Suédois.
Le 29 janvier 1633, les 48 meneurs furent pendu à trois arbres le long de la route menant vers Bâle, près de Hésingue (une gravure du musée de Huningue illustre l'évènement).

Chronologie

1556-1564
Règne de Ferdinand 1er

1589-1610
Règne de Henri IV

1610-1643
Règne de Louis XIII

1618-1648
Guerre de Trente Ans

1619-1637
Règne de Ferdinand II





































1637-1657

Règne de Ferdinand III





1643-1661
Régence d'Anne d'Autriche et gouvernement de Mazarin






En cette année 1633, le commissaire royal suédois voulut incorporer le village de Hésingue dans la seigneurie de Landser occupée par les troupes suédoises et les sujets prêtèrent serment au roi de Suède non sans déclarer qu'ils étaient sous la domination de l'abbaye de Murbach.
 La répression et la dévastation touchèrent le village et lorsque les Suédois redevinrent maîtres du Sundgau, de nombreux Sundgauviens dont 37 Hésinguois trouvèrent refuge à Bâle.

La famine s'installa poussant même les gens à se nourrir d'animaux crevés. Puis ce fut la peste qui éclata la même année et décima une grande partie de la population.

En 1635, l'armée de Henri de Rohan éleva son camp près de Hésingue et Hégenheim, et pilla de nombreux villages dans les environs. L'occupation par les troupes françaises se traduisait par de nouveaux impôts et les établissements religieux furent pillés et  incendiés, entraînant une grande misère de 1643 à 1647.
Pendant cette guerre, le village a dû payer 3.127 écus aux occupants suédois, 800 aux troupes françaises et encore une fois 1.907 écus aux français après le départ des suédois.

Le conflit s'acheva en 1648 avec la signature du Traité de Westphalie qui vit passer tous les biens et droits de la Maison d'Autriche en Alsace à la Couronne de France.
Le Sundgau de l'après guerre de trente ans était un champ de ruine où régnait la misère et la désolation. Les terres étaient abandonnées; Incendiés et pillés, les villages s'étaient vidés de leur population et en 1648 Hésingue ne comptait plus que 46 foyers. Ces années de malheurs restèrent gravées dans la mémoire populaire et au siècle dernier, les vieilles personnes évoquaient encore "D'r Schwedakriag". 

Pendus.jpg
"Les pendus de Hésingue" Gravure conservée au Musée de Huningue
ce site a été créé sur www.quomodo.com