Hésingue au fil de l'Histoire

Le 2 septembre 1939, le village fut évacué vers les Landes où les Hésinguois allaient séjourner pendant un an à Grenade sur l'Adour.
Lors de la débâcle, les ponts dont celui de la rue de Hégenheim, furent détruits par l'armée française pour retarder l'avancé de l'ennemi.
Des canons furent installés au Reckwillerhof et mis hors d'état lors des combats de 1940.

Le 15 octobre 1940, la plus grande majorité de la population revint au village et trouva les lieux occupés par les nazis. Beaucoup de maisons étaient dévastées et pillées.
Puis la vie s'organisa sous l'occupation allemande ; tout était germanisé, l'ordre strict et les denrées rationnées. La population vivait dans la peur et la méfiance.
A partir de 1942 une centaine de jeunes de la commune furent mobilisés de force par la Wehrmacht et 27 d'entre eux tombèrent au front.

Le 20 novembre 1944, la 9ème division de la 1ère armée française venant du Territoire de Belfort, mena une offensive en direction du Rhin. Ce fut le 1er escadron du Régiment des Spahis Algériens de Reconnaissance qui entra le premier à Hésingue, suivi par la Brigade Légère du Languedoc. Vers onze heures et demi, une foule euphorique accueillit ses libérateurs.
Fin novembre, le colonel Thomas installa son poste de commandement à la mairie. Les soldats furent logés dans des chambres réquisitionnées chez l'habitant ou dans les étables.

Trois mois après la libération, le 13 février 1945, deux obus de gros calibre tirés d'un canon depuis le Rocher d'Istein et visant probablement le poste de commandement, détruirent une maison rue de Saint-Louis et la laiterie, faisant un mort.

Après la capitulation, en 1945-46, des prisonniers de guerre allemands furent internés à Hésingue, travaillant dans les fermes ou chez des particuliers.

Chronologie

1933-1945
3ème Reich

1939-1945
Seconde Guerre Mondiale


1940

L'Alsace est annexée par Hitler

1940
Gouvernement Pétain






1944-1946

Gouvernement provisoire de la République Française
Occupation.jpg
Liberation_01.jpg
Liberation_02.jpg
Liberation_03.jpg
Degats_dynamitage.jpg
Laiterie detruite.jpg
1940 retour refugiers.jpg
Après le dynamitage du pont, rue de Hégenheim
Le retour des réfugiés en 1940
Sous l'occupation, les drapeaux nazis flottent aux fenêtres
20 novembre 1944, la Libération
La laiterie détruite en 1945
ce site a été créé sur www.quomodo.com